Langue

La représentation de la Fédération bancaire française (FBF) dans les Pyrénées-Orientales a changé de tête fin juin, en plaçant en première ligne le Perpignanais Pierre Trinidad. Responsable du Centre d’affaires rattaché à la caisse d’Epargne du Languedoc-Roussillon, celui-ci succède dans la fonction de responsable territorial de la FBF au directeur régional de la Société Générale, Jean-François Beaufort. En Pays catalan, cet organisme représentant l’ensemble des banques installées en territoire français assure la fonction d’intermédiaire entre la profession bancaire et les institutionnels, notamment les organisations patronales, les associations de professionnels, la Chambre de Commerce dt d’Industrie, et les principaux élus.

Un rôle social auprès de l’économie du territoire

A l’échelle supérieure, cette institution discrète, qui incarne un véritable pouvoir, est présidée par Jean-Paul Chifflet, directeur général du Crédit Agricole. Ce dernier, chargé d’orienter le secteur bancaire français, se déclarait hostile, début 2013, à l’actuel projet de loi de « séparation et de régulation des activités bancaires », voué à distinguer les démarches ordinaires des activités de marché. Au-delà, le FBF assure le suivi des questions européennes et mondiales, tout en coordonnant des actions avec l’intégralité des associations bancaires internationales. A Perpignan, le nouveau président, enfant du Roussillon formé à l’école de management Euromed, établie à Marseille, devra renforcer les liens développés par son prédécesseur avec l’économie environnante, au travers d’une mission à caractère social rendue spécialement nécessaire depuis le déclenchement de la crise.