Langue

Le candidat socialiste aux élections municipales de Perpignan, Jacques Cresta, s’est déplacé le 18 janvier dans la ville de Lleida, capitale de la région Ouest de la Catalogne. Cette visite, effectuée dans un périmètres de 125.000 habitants comparable à Perpignan en termes d’envergure et de problématiques, a permis au député de jauger de réalités pouvant inspirer la capitale du Roussillon. Son secrétariat met en avant l’intérêt porté au sujet des « projets urbains », de la « lutte contre l’habitat indigne », du « travail avec la communauté gitane » ou encore de la « production de logements intermédiaire en direction des propriétaires » et de l’aménagement des bords du Sègre, rivière qui prend sa source à Llo, dans la région de la Cerdagne. Lors de ce séjour d’études, à caractère global, le député a également abordé le développement autour de la gare TGV de Lleida, le « développement des commerces de proximité », ainsi que la « politique tarifaire des stationnements » et les aménagements de proximités effectués dans les quartiers périphériques.

Cette initiative de benchmarking a été suscitée par le Français Jean-Michel Galley, directeur de l’Association Nationale des Villes d’art et d’histoire. Elle a comporté la participation active de l’universitaire Josep Maria Llop, directeur général des services de Lleida jusqu’en 2003, coordinateur des Jeux Olympiques de Barcelone, actuellement chargé de missions d’expertise international pour l’ONU et l’UNESCO.

Partager

Icona de pantalla completa