Langue

Une usine de cogénération de biomasse d’une puissance de 41 mégawatts se profile à Perpignan Nord, après une autorisation de la préfecture des Pyrénées-Orientales communiquée le 23 décembre. Cette imposante unité à construire à partir de 2017, sur un budget de 50 millions d’euros, est promise à l’inauguration en milieu d’année 2018. Ce projet confirmé ce mercredi 30 décembre était annoncée il y a un an par l’Agence Perpignan Méditerranée Investir et Développer (ID), structure de développement économique de l’agglomération Perpignan Méditerranée. Il était alors question d’un investissement inférieur de 10 millions d’euros. Cette centrale de cogénération biomasse, produisant de l’électricité et de la chaleur, sera gérée par Bioenergy France 3, filiale du groupe sud-catalan AmBene, établi à Castelldefels, au Sud de Barcelone. Aménagée sur un terrain de 15.000 m2, elle comportera un réseau de chaleur, qui devra lui-même être construit puis relié à la zone industrielle de Torremila, proche de l’aéroport de Perpignan, jusqu’au secteur de l’Hôpital de la ville. Au total, ce site vert produira chaque année 169 gigawatts par heure d’énergie verte, dont 79 gigawatts d’électricité et 90 gigawatts d’énergie thermique. L’alimentation sera assurée par un apport annuel de 90 tonnes de plaquettes, résidus forestiers et déchets verts.

Le volet administratif de l’installation de cette future plus grande centrale de biomasse du Pays Catalan comporte le certificat d’obligation d’achat d’électricité, validé par les services de l’Etat à Perpignan. Préalablement aux travaux, le raccordement au réseau électrique fera l’objet d’une autorisation attendue pour le mois de février 2016.

Partager

Icona de pantalla completa