Langue

A l’approche d’une saison touristique estivale au chiffre d’affaires en possible recul de 60 à 70% selon Jean-Pierre Mas, président des Entreprises du Voyage (EDV), le patron des hôteliers des Pyrénées-Orientales exprime sa crainte : « une saison sans plage serait une catastrophe économique pour nos entreprises et des milliers d’emplois en danger », affirme Hervé Montoyo, président de Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie des Pyrénées-Orientales (UMIH 66), dans un communiqué de ce 23 avril.

Plaidoyer pour un « accès sécurisé à nos belles plages”

H. Montoyo espère une mobilisation “de grande ampleur” des députés, sénateurs, maires, présidents des Offices de Tourisme, mais aussi de la présidente du Conseil départementale des Pyrénées-Orientales, Hermeline Malherbe, et de Carole Delga, présidente de la région “Occitanie”. Il défend un “soutien massif pour l’accès sécurisé à nos belles plages”. “Un été à la mer c’est plus agréable qu’un été amer”, ajoute l’intéressé, chef de cuisine révélé au restaurant Le Chat qui rit, à Reynès, dans la région du Vallespir, titulaire de deux toques au guide Gault et Millau.

Partager