Langue
La Clau
Perpignan. Les chocolats Cemoi vont réduire leur CO2 de 5% d’ici 2025
Langue

La chocolaterie Cémoi de Perpignan souhaite améliorer ses performances environnementales, en polluant moins. Sa direction annonce le renforcement des prérogatives internes en matière de transport et de logistique, dans le cadre de sa démarche de Responsabilité sociale et environnementale (RSE). L’entreprise s’est inscrite récemment au programme FRET21, lancé par l’État en 2015, ce qui la conduira à réduire de 5% ses émissions de gaz à effet de serre.

Moins de camions vides sur les routes

Cette amélioration sera obtenue en agissant sur le transport de marchandises, pour toute la chaîne de production de Cemoi en France et en Europe. Ce but à atteindre en 2025 doit se traduire par un gain de 855 tonnes de CO2 par an. L’entreprise se propose d’optimiser son transport en chargeant davantage ses véhicules, ce qui correspond à réduire les distances parcourues à vide.

Du cacao transporté à la voile

La maison Cemoi, qui n’est pas novice en logistique et transport plus vertueux, pratique le co-camionnage depuis 2017. Cette formule reposant sur le partage de véhicules avec d’autres industries représente 15 % des flux de l’entreprise. Le chocolatier accentue ses efforts sur le ferroutage, en France et en Europe. Dès 2023, il prévoit de faire arriver par bateau son cacao produit en Côte d’Ivoire par bateau. Ce mode de transport, à la voile, avec la compagnie TransOceanic Wind Transport, concernera 2000 tonnes de cacao la première année. A terme, Cemoi vise 12 000 tonnes.

Partager