Langue
La Clau
Perpignan : le géant américain Getty Images soutient Visa pour l’Image
Langue

Le festival de photojournalisme Visa pour l’Image, attendu du 31 août au 15 septembre à Perpignan, confirme le soutien d’un sponsor issu du grand business. Pour cette prochaine édition, le rendez-vous planétaire de l’image choc profitera d’un nouvel engagement de la banque d’images américaine Getty Images. Puissante agence fortement présente sur Internet, acteur majeur de l’industrie du cliché, cette agence est l’un des principaux partenaires du festival depuis 2008. Disposant de clients commerciaux dans plus de 100 pays, elle sert autant la presse la plus influente que la publicité, la cinématographie, la télévision, l’édition papier et l’édition numérique. Depuis New-York, ce partenaire fort affirme son attachement à Visa pour l’Image, synonyme de défense de la « liberté de la presse internationale », tout en appuyant sa « conviction que les images peuvent être une puissante force de changement ». Entre éthique planétaire et sens des affaires, son PDG, Jonathan Klein, évoque l’événement du Roussillon comme « le rassemblement international de premier plan de la communauté du reportage », en toute exclusivité.

Bourses de 10.000 dollars annoncées à Perpignan

Dans le cadre de sa stratégie hexagonale, Getty images est partenaire de l’Agence France Presse (AFP), formule par laquelle elle soutient Visa pour l’Image. Propriété du géant du capital-investissement Carlyle Group, cette entreprise mondialisée attribuera des bourses réservées à de jeunes photographes éditoriaux, le 5 septembre, lors de la semaine de projections organisée au Camp Santo de Perpignan. Au total, cinq aides de 10.000 dollars chacune seront attribuées aux photojournalistes menant des projets jugés importants. Ce choix est confié à un jury rassemblant notamment le directeur du festival, Jean-François Leroy, et le directeur de la photographie du Sunday Times Magazine, Jon Jones.

Partager