Langue

La ville de Perpignan est la deuxième du territoire français en matière d’équipements permettant la production d’électricité d’origine solaire. Selon un classement réalisé par le Figaro Immobilier, la ville de Hyères, dans le département du Var, compte un ensemble de 442 panneaux solaires installés sur ses bâtiments résidentiels, ce qui la place en tête. Cette commune possède la plus forte proportion de panneaux solaires par rapport à la surface totale de ses toits d’habitats, soit 7,6 m2 tous les 1000 m2.

Les toits industriels ne sont pas comptés

Perpignan, avec 7,1%, affiche une performance intéressante, bien que ce palmarès ne prenne pas en compte les surfaces industrielles. En effet, dans la capitale du Roussillon, ce qui a été à sa création en 2011 la plus grande centrale photovoltaïque d’Europe intégrée à un bâtiment, soit 68 000 m² de couverture en tôle ondulée remplacés par 97 000 tuiles photovoltaïques au Marché International Saint-Charles, constitue un formidable apport à la production générale injectée dans le réseau.
La ville girondine de Pessac (6,8%), la ville corse d’Ajaccio (6%) et Fréjus (5,5%), dans le Var, entrent dans le Top 5, au sein d’un classement qui ne prend en compte que les communes de plus de 50 000 habitants. Pour l’établir, Le Figaro Immobilier a sollicité les services de la société namR, qui a utilisé une géolocalisation massive pour identifier 335 329 bâtiments disposant d’une installation solaire dans l’Hexagone.

Saleilles en tête

Dans le détail, les observations effectuées par namR révèle que Saleilles, au Sud de Perpignan, dispose du pourcentage le plus important de bâtiments équipés d’une installation solaire, soit 7,24 % parmi l’ensemble des communes de la région administrative “Occitanie”.

La tramontane et la marinade sont un avantage

Selon d’autres critères, l’agglomération de Perpignan est première en France dans le domaine général des énergies renouvelables. Une étude communiquée par le comparateur LeLynx.fr positionne ce territoire en leader national grâce à la présence de 1120 panneaux solaires. Avec une note de 8,1 sur 10, cette partie du Roussillon devance les aires urbaines d’Aix-en-Provence, Montpellier et Toulouse, car à la production photovoltaïque s’ajoute la production éolienne, illustrée par 66 aérogénérateurs sur Perpignan Méditerranée Métropole, dont les 35 éoliennes de l’Ensemble Éolien Catalan, lancé en 2016. La fidélité et la fiabilité des vents, tramontane et marinade en tête, garantit un ressource importante, qui fait la différence, selon les prérogatives de la transition écologique et énergétique. La rente climatique additionnant le soleil et les vents n’est cependant pas exclusive, car on retrouve exactement les mêmes éléments dans la plaine de l’Empordà.

Partager