Langue

Les arrachages, les constructions immobilières et routières et les abandons de terres illustrent le repli de la vigne aux abords immédiats de Perpignan, mais un plan global repousse cette tendance lourde. Dès janvier 2014, le Domaine de Rombeau de Rivesaltes, qui entretient 50 hectares de cépages destinés à la production de muscats, de Vins Doux Naturels et de Côtes du Roussillon, requalifiera une friche de 7,5 hectares proche de l’espace aéroportuaire de Perpignan et de la zone économique du Polygone Nord. Pour cette réhabilitation, qui concernera un espace anciennement négligé, bordé par une décharge sauvage, de jeunes plants de vigne permettront d’étendre la surface de production de cette entreprise viticole, qui revendique tous les mois d’août la première vendange de France, par une habile opération de communication.

38 espaces requalifiés par Perpignan Méditerranée

Dans le cadre de son action de revitalisation des espaces, défendue parallèlement à plusieurs programmes d’aménagement urbain qui grignotent des vignes visibles il y a peu, l’Agglomération Perpignan Méditerranée procède à la réhabilitation de parcelles de qualité suffisante pour accueillir de nouvelles plantations. Une liste de 38 îlots fonciers est visée par cette politique, par laquelle l’institution communautaire, en partenariat avec la Société d’aménagement foncier et d’établissement rural (SAFER) et la Chambre d’Agriculture du Roussillon, relance l’activité agricole. Une stratégie de lutte contre l’arrachage et de promotion de ses vins a été amorcée en 2008 par Perpignan Méditerranée, dont le périmètre de 36 communes représente la plus grande zone de production des Pyrénées-Orientales.

Partager