Langue

Dans le cadre d’une restructuration européenne, le constructeur Japonais Yamaha a annoncé cette semaine la fermeture de son usine de motos de Barcelone, qui compte 430 employés, au profit d’un site parisien. Mais Nestlé, le géant Suisse, prévoit quant à lui de créer 70 embauches supplémentaires à Girona. Le numéro un mondial de l’agroalimentaire y est déjà présent depuis plus de 70 ans, avec une usine de cafés solubles Nescafé, mais ce sont ses récents agrandissements, consacrés à la production de l’une de ses célèbres modèles de dosettes, qui connaissent un essor fulgurant. En 2010, pas moins de 400 millions de capsules de la gamme « Dolce Gusto » ont été fabriquées par les quelque 180 employés de la nouvelle usine, faisant augmenter de 263% les exportations de cafés de la province de Girona. En effet, bien que près de 160 millions de capsules sont destinées au marché espagnol, tandis que plus de 240 millions inondent le reste de l’Europe. Un succès lié à une stratégie de complémentarité voulue par la marque, avec d’un côté le fameux Nespresso, et de l’autre, Dolce Gusto, qui se veut moins élitiste mais plus polyvalent, en offrant une gamme riche de quatorze boissons, incluant même le thé ou encore le chocolat. Dans un premier temps, le groupe Nestlé prévoyait d’employer seulement une centaine de personnes sur ses 10.000 m2 mis en service fin 2009 au sein du polygone industriel de Domeny de Girona, mais au vu de la réussite commerciale en cours, le site devrait compter 250 employés dans les six prochains mois, en vue d’une augmentation du nombre de chaînes de production. !––––––––––[endif]––––––––––>!–––––––––––[if>!––––––––––[endif]––––––––––>!–––––––––––[if>!––––––––––[endif]––––––––––>!–––––––––––[if>

Partager

Icona de pantalla completa