Langue

Perpignan a accueilli ce lundi le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, de passage en Pays Catalan pour communiquer la stratégie de l’Etat en matière de photojournalisme. La capitale du Roussillon reste aussi celle de cette activité, menacée par le monde globalisé et les budgets serrés de publications autrefois friandes de reportages originaux. M. Mitterrand, qui a déclaré souhaiter un « débat législatif » sur l’avenir des photoreporters, a tenu à défendre les droits d’auteurs des photographes de presse, souvent bafoués à la faveur de la duplication des informations favorisée par l’ère Internet, et déclaré son attachement à la Loi Cressard de 1974, qui garantit aux journalistes pigistes français un statut professionnel et des indemnités de licenciement. Adressée à l’ensemble d’une corporation, dont les contours, en France, restent protecteurs en comparaison au reste de l’Union Européenne, cette intervention a également permis au ministre d’officialiser la création d’un observatoire permanent du photojournalisme. Cette visite, centrée sur les expositions présentées au Couvent des Minimes, s’est enfin ouverte au territoire, par un déplacement à la Casa Musicale, structure municipale perpignanaise à vocation sociale, et sur le chantier du Théâtre de l’Archipel, dont l’ouverture est prévue le 10 octobre 2011.

Partager