Langue

Un miracle économique est promis chez EAS Industries, la société de maintenance aéronautique installée sur la zone aéroportuaire de Perpignan. L’Etat s’apprête en effet à allouer une subvention de 500.000 euros au le site actuel, appelé à un agrandissement de 8000 m2 de hangars supplémentaires, pour une augmentation des effectifs d’une centaine de contrats. Face à une demande croissante, EAS, qui bénéficie d’un afflux d’avions moyen courrier du continent africain, s’était pourtant heurté en 2006 à de graves difficultés financières. Cette nouvelle étape, qui confirme au passage le rôle sérieux tenu par Perpignan, non plus en termes aéroportuaires classiques, mais en matière de maintenance, devrait voir se développer l’activité, qui comporte des opérations de dépouillement de carcasses, de réparation ou encore de peinture des appareils. La direction d’EAS était en attente d’une autorisation d’agrandissement depuis 2007, qui aura tardé à survenir, mais devrait multiplier par deux la capacité de travail à Perpignan. Au niveau environnemental, cependant, EAS Industries a reçu le 19 mars une mise en demeure de la préfecture des Pyrénées-Orientales au motif de rejets d’eaux usées sur la zone de la Llabanère, où est située la zone aéroportuaire du Roussillon .

Partager