Langue

Le bar « Morryssom » de Barcelone, situé dans le quartier de L’Eixample, a servi mardi pas moins de 500 « menus pour combattre la crise », selon son écriteau, pour la somme dérisoire d’1 euro. La foule des clients, quatre fois plus nombreux que la normale, a pu apprécier un repas copieux et très correct, comprenant deux plats, du pain, du vin et du café, ordinairement proposé à 8,50 euros. Satisfait de son opération, dont la promotion a été garantie par les médias interloqués, le patron du Bar, Pedro Sausor, installé depuis 30 ans, a déclaré souhaiter vouloir « tendre la main à certains clients, dont de nombreuses personnes âgées du quartier qui ne peuvent plus s’offrir un menu ». Si la crise persiste, M. Sausor envisage de maintenir son élan ultrasocial en abaissant le coût du repas à 0,50 euro dans son bar, situé au coin des rues Rosselló et Girona, réputé pour ses tapas. Chez les employés de Barcelone, où l’on semble avouer ouvertement des difficultés économiques plus évidentes, la tendance des dernières semaine est l’économie sur le repas de midi pris à l’extérieur au profit du casse-croûte préparé chez soi.

Partager

Icona de pantalla completa