Langue

La très dynamique Université de Girona participe actuellement à un programme de développement aéronautique pour le compte de la société Airbus, basé sur la recherche de nouveaux matériaux composites. Dans le cadre de ce programme, baptisé Ícaro, un centre de recherches du campus gironais est ainsi en charge de découvrir de nouvelles formules de fibres de carbone, introduites dans les avions en 1985 et désormais présentes dans leur construction à plus de 50%, dans une proportion vouée à croître en vertu de la politique globale liée aux économies d’énergie par la conception d’avions plus légers. Girona est ainsi affectée au rôle de leader en matière d’essais virtuels, pour le compte du consortium européen EADS, grâce aux calculs mathématiques et mécaniques de deux professeurs de son campus, Pere Maimí et Albert Turon. Cette nouvelle vocation n’est pas due au hasard, l’industrie aéronautique sud-catalane représentant annuellement un chiffre d’affaires de 112 millions d’euros distribués sur 80 entreprises dédiées. Cette activité, relativement modeste, équivaut à 3% de ce secteur en Espagne en termes de gains, la région de Madrid disposant de 53%, le Pays Basque Sud et l’Andalousie détenant chacun 20%.

Partager