Langue
La Clau
L’Union Européenne soutient désormais le Couloir ferroviaire Méditerranéen
Langue

Le Couloir Ferroviaire Méditerranéen, cette épine dorsale du futur joignant l’extrême sud de l’Espagne à la France, en passant par Perpignan, est maintenant désiré par l’Union Européenne. Ce vendredi, le commissaire européen chargé des Transports, Siim Kallas, a appelé de ses voeux, pour « fin 2012» , une connexion « de dues vies d’ample normal amb França » au départ de Barcelone. Cette voix très autorisée de Bruxelles a souhaité que la liaison concernée puisse distribuer « rapidement » les marchandises du port de la capitale catalane vers le reste de l’Europe. Il s’agirait d’un tronçon normalisé entre Barcelone et « Perpignan », selon l’eurodéputé catalan Ramon Tremosa, qui avait préalablement interpellé M.Kallas sur cette question. Ce maillon du fameux couloir, qui servirait les intérêts de la Catalogne au premier chef, aboutirait à Perpignan, point d’entrée en Europe, dont l’importance serait alors déterminante. Mais il s’agit d’un revirement du commissaire, de nationalité estonienne, qui affichait le 11 mars dernier une préférence pour les investissements européens dans les pays de l’Est, et avouait qu’il était « trop tôt » pour inclure le Couloir Méditerranée, aboutissant à la frontière entre la Hongrie et l’Ukraine, parmi les « projets prioritaires ». de l’Union.

Partager

Icona de pantalla completa