Langue

La promotion de l’Empordà comme destination touristique liée aux vins est renforcée depuis le 12 août par un guide inédit. Cet ouvrage, intitulé « Vinilogue Empordà », décrit 59 domaines de production et 260 vins de l’Alt Empordà, secteur qui comporte le versant Sud du massif des Albères et les environs de Roses, Figueres et l’Escala. Le secteur du Baix Empordà, qui comprend des villages viticoles de référence comme Torrent et Calonge, est également répertorié. L’auteur de ce guide rédigé en langue anglaise est l’expert en vins et rédacteur Miquel Hudin, qui a consacré ses écrits, depuis 2007, aux petites régions de Croatie, de Bosnie et d’Afrique du Sud. Ce Californien qui consacre sa vie à voyager et à goûter des vins partout dans le monde, fait figure de nouvelle autorité à l’échelle internationale. Son intérêt pour le monde du vin s’est déclaré en 1996 lorsqu’il travaillait dans les caves du réalisateur de cinéma Francis Ford Coppola, dans la ville californienne de Napa. « Vinologue Empordà », son quatrième livre d’oenotourisme, présente 360 pages en couleur, une introduction sur l’histoire et la langue catalanes, le profil de chaque cave, des informations sur les visites, des données GPS et codes QR, et bien évidemment une note pour chaque vin. Cette publication en format papier, qui s’ajoute à d’autres outils promotionnels présents sur Internet, est également proposée en version numérique par Apple, Amazon et Barnes&Noble.

Le vin, pour éviter le tandem soleil-plage

Hormis sa vocation commerciale, « Vinologue Empordà » induit un soutien à l’international de l’image, de la variété et des procédés de création des vins l’Empordà, la plupart rattachés à l’Appellation d’Origine du même nom. L’intention de l’auteur est de promouvoir les régions du monde méconnues en la matière, malgré un potentiel réel, comme la Dalmatie et la Croatie, auxquelles il a réservé ses guides précédents. De son avis, la plupart de guides touristiques évitent ou excluent les offres d’oenotourisme, bien qu’il s’agisse d’un secteur économique de mieux en mieux structuré, notamment en Roussillon. Le concept général est la promotion de l’Empordà comme destination touristique émancipée du soleil et de la plage associés à la Costa Brava. Dans ce sens, la couverture du livre esquive le penchant solaire, en passe d’embrasser la vulgarité.

Partager

Icona de pantalla completa