Langue
La Clau
L’instabilité du monde arabe peut profiter à la saison touristique en Catalogne
Langue

Les crises de régime qui secouent les pays du Maghreb peuvent comporter des bénéfices économiques en matière touristique pour la Catalogne, selon son propre gouvernement. Le porte-parole de la Generalitat de Catalunya, Francesc Homs, a en effet déclaré, ce mardi que l’instabilité du Maroc, de la Tunisie, de l’Égypte et de la Libye, pays qu’il considère comme des « concurrents directs » de la Catalogne, peut constituer une « grande opportunité, dont il faut savoir profiter ». M. Homs, qui s’est empressé de moduler « dans la vie, il ne faut jamais se réjouir du malheur des autres », s’est même risqué à avouer qu’il existe déjà des « indices » , dans les régions de Barcelone, Girona, Lleida et Tarragona, qui laissent entrevoir une bonne saison touristique pour cet été. Cette série d’affirmations a fait bondir la porte-parole adjointe du Parti Socialiste de Catalogne au Parlement de Catalogne, Laia Bonet, qui a jugé « irresponsable » que M. Homs perçoivent de bonnes perspectives dans la campagne de tourisme à venir. Selon elle, « dans un pays sérieux, l’auteur de ces déclarations devrait présenter ses excuses ».

L’exécutif gouvernemental catalan a cependant déjà constaté pour 2010 une certaine amélioration de l’activité touristique, et une série de signaux qui permettraient de prévoir pour 2011 une amélioration plus franche. Ce mardi, le Conseil Exécutif du Gouvernement catalan a valider son Plan Stratégique du Tourisme en Catalogne 2011-2015, qui prévoit un renforcement de la « marque Catalogne » au sein des marchés européens et mondiaux. Cette stratégie consiste également en un soutien public accru envers les entreprises du secteur du tourisme, qui devrait s’en trouver modernisé, voire professionnalisé dans certains cas. Selon l’Agence Catalane du Tourisme, l’économie touristique fournit à la Catalogne 12% de son P.I.B. et représente 400.000 emplois. La stratégie de la Generalitat de Catalunya consiste à s’appuyer sur ce secteur pour quitter la crise.

Partager