Langue

Selon la tendance européenne, le marché immobilier sud-catalan espère des jours meilleurs, mais une donnée significative est fournie par une étude réalisée selon le volume d’offres dont dispose la société Habitaclia. Ce réseau fondé à Barcelone, dont la zone de service s’étend aux quatre provinces de Catalogne du Sud, présentait le 29 mai un total de 2,7 % d’offres concernant des logements dépassant le million d’euros. Dans les détails, les régions les plus chères sont le Baix Empordà, qui comprend les communes littorales de Pals, Tossa de Mar et Sant Feliu de Guíxols, ainsi que le Garraf, dont la ville principale est Sitges, au Sud de Barcelone. Dans ces secteurs, les villas dépassant le million d’euros sont au nombre de 5 %, tandis que la ville de Sant Cugat del Vallès, dans la proche banlieue Nord-Ouest de Barcelone, présente une proportion similaire.

Une villa de 14 millions d’euros

Au-delà des observations générales par secteurs géographiques, les exceptions locales sont de mise, car l’agence Habitaclia propose une villa de 14 millions d’euros, comprenant 7 salles de bain, à Sant Andreu de Llavaneres, au Nord de Barcelone, dans le secteur côtier du Maresme. Une maison de 7,5 millions cherche preneur à Sant Feliu de Guíxols, tandis qu’une autre, situé dans le quartier de Pedralbes, à Barcelone, est disponible pour 7 millions.