Langue

Acteurs du SEO, internautes, Google est le moteur de recherche le plus utilisé de tous. D’ailleurs, plus de 90 % des recherches réalisées par les utilisateurs se font sur Google. En revanche, il est également celui qui reçoit le plus de critiques : l’utilisation d’une bulle de filtres, l’affichage publicitaire, la quête et l’enregistrement de nos données personnelles, la situation quasi-monopole sur le marché ainsi que l’empreinte écologique de ses data centers. Mais devant ces critiques, de nombreuses résolutions sont mises en place avec l’ambition d’être une meilleure option au moteur de recherche américain. Actuellement, on relève une quinzaine de méta moteurs plus solidaires, éthiques, écologiques et surtout toutes aussi performantes au géant du web. Utiliser un nouveau moteur de recherche vous permettant d’obtenir les mêmes résultats pourrait intéresser bons nombres d’internautes. 

Doubler Google, une mission chimérique ?

Pas besoin d’être une agence Web à Paris pour savoir que Google est dans une position dominante. Cette position est assez dangereuse même si les alternatives existantes sont de meilleures qualités. D’ailleurs, elles ne représentent qu’une petite partie des recherches effectuées. En améliorant ou en changeant complètement ses algorithmes, ce géant moteur de recherche peut effectivement distinguer les entreprises qu’il souhaite.

La Commission européenne a d’ailleurs récemment critiqué l’entreprise américaine d’abus de position dominante. La société a été reprochée d’avoir favorisé son comparateur de prix aux autres. La Commission doute que les utilisateurs ne trouvent pas les résultats les plus pertinents à leurs demandes.

Les Américains Yahoo! et Bing, avec le chinois Baidu ainsi que le russe Yandex sont des alternatives durables. Ils stabilisent les mêmes critiques reprochées à Google sur la sauvegarde des données, la bulle de triages ainsi que l’empreinte écologique. On peut même conclure que la concurrence n’a pas lieu.

Démontré comme moteur de substitution à Google, Qwant est un moteur de recherche français apparu en 2013 qui peine à le concurrencer. L’indexation du web et le stockage des données requièrent des ressources financières trop significatives. D’ailleurs, 1,6 milliards de recherches ont été traitées par le challenger en 2014, équivaut à deux fois moins que Google en un jour.

C’est la raison pour laquelle Qwant est classé comme une alternative gratuite qui peut indexer le web autant que Google. Sa particularité : sans publicité et stockage de données. Il est doté de la technologie de peer-to-peer.

Bing : le moteur de recherche de Microsoft

Développé en 2009, Bing a été créé pour remplacer Windows Live. L’enrichissement de l’algorithme de Microsoft a pour objectif de proposer de nouvelles fonctionnalités ainsi qu’une meilleure qualité de requête pour les utilisateurs. Ce moteur de recherche est très similaire à Google. Bing est doté d’un environnement complet comme le web, les actualités, les photos, les vidéos, la Bing Maps, Bing Traduction ou encore un outil de comparateur.

Ce moteur de recherche propose une console similaire à la Google Search Console (anciennement Google Webmaster Tools) : qui est Bing Webmaster Tools. Comme son concurrent, ce dashboard intègre des outils :

  • de suivi du référencement naturel SEO,
  • de l’indexation des pages, 
  • de suivi des liens entrants, 
  • de suivi des pages indexées, 
  • pour connaître les mots-clés tapés par les internautes,
  • de soumission d’un sitemap.

L’objectif est que les utilisateurs se penchent vers le moteur de recherche Bing à chaque requête à faire. En tout cas, il n’est pas Google. Ce moteur de recherche capte seulement 5,2 % des requêtes en France, ce qui est 18 fois moins que Google.

Yahoo!, pour des recherches complètes

Ce moteur de recherche existe depuis 2005. Yahoo! espère absorber des parts de marchés et prendre la place d’outsider du grand moteur de recherche Google. On peut retrouver les très riches actualités en plusieurs catégories comme sport, finance, cinéma et musique. Le but est de permettre une lecture optimale des informations récentes en si peu de temps. Avec Yahoo!, vous avez à disposition les « à la une » ainsi qu’une multitude de choix de contenus pertinents. La recherche multilingue, l’outil de personnalisation, les vidéos, les photos sont également disponibles. Pour garantir un meilleur développement, Yahoo! a profité du rachat d’Altavista.

Qwant, votre « Google français »

Qwant est considéré comme le moteur de recherche qui privilégie le respect de votre vie privée. Étant actif depuis 2013, après ses deux années de développement, ce moteur de recherche made in France promet la sécurisation de vos données personnelles et ne dispose pas de cookies pour le traçage des utilisateurs. Ces données ne seront pas utilisées à des fins commerciales et la liste des résultats de vos recherches ne sont pas personnalisés comme ceux de Google.

Avec Qwant, vos résultats seront plus orientés vers l’actualité et les tendances. D’ailleurs, ce moteur de recherche dispose d’une page de résultats richissime avec un menu vertical contenant toutes les catégories comme Web, médias, réseaux sociaux, images, vidéos, shopping et musique.

Qwant se démarque de la concurrence avec Qwant Junior dédié aux jeunes de 6 à 13 ans. Avec ce moteur de recherche junior, les jeunes n’auront pas accès à des sites violents, pour adulte ou e-commerce. Les résultats mis en évidence concernent les actualités adaptées ainsi que les sites pédagogiques. On peut relever par exemple des contenus éducatifs tels que les quiz et les jeux instructifs.

Duckduckgo, pour préserver vos données personnelles

Duckduckgo a le même objectif que Qwant, le moteur de recherche français. Ils ont tous les deux pour but de viser à la protection des données personnelles des utilisateurs. On peut même dire que c’est le moteur de recherche qui ne vous surveille pas. Duckduckgo a été créé en 2007 et il fait partie des moteurs de recherche américain. Son avantage : l’adresse IP de vos équipements n’est pas utilisée. À la différence des autres, les annonces sponsorisées ne sont publiées qu’avec la demande des utilisateurs.

Avec Duckduckgo qui utilise environ 400 sites de références, les internautes peuvent effectuer des recherches d’images et des recherches de vidéos.

Ecosia, un moteur de recherche biotique

Ecosia est un moteur de recherche écologique qui a pour objectif de minimiser la consommation d’énergie attribuable à une requête. Une demande Google dépense environ 7 G de dioxyde de carbone.
 Les bénéfices obtenus à l’aide de ce moteur de recherche allemande sont versés à un programme de reforestation existant dans le monde. Selon les statistiques, 5,5 millions d’internautes actifs ont autorisé une plantation de plus de 14 millions d’arbres.

Brave, le navigateur rapide et efficace

Le moteur Brave a pour avantage de bloquer systématiquement les publicités intempestives. Autre avantage, il vous permettra de charger les pages en un instant. Tout comme Qwant il met l’accent sur le respect de la vie privée. Autre point positif, c’est qu’il est plus économique en consommant moins de connexion internet. Brave utilise Qwant comme moteur de recherche par défaut. Il ne possède pas son propre moteur de recherche et l’écarte ainsi de la liste des concurrents à Google.
 

En conclusion, des solutions alternatives à Google existent déjà mais celles-ci ne sont pas encore à la hauteur pour égaler le géant américain. Google fait parti du conscient collectif. Aujourd’hui, seule une entité de la taille des GAFA pourrait concurrencer le géant de Mountain View. Apple ou Amazon risqueraient-il le pari ?

Partager

Icona de pantalla completa