Langue

50% des huiles d’olive du Pays Catalan devrait recevoir une Appellation d’Origine Contrôlée, selon le projet du Syndicat professionnel pour l’AOC des huiles d’olive du Roussillon, qui en fera la demande dans les prochains jours auprès de l’Institut national de l’origine et de la qualité (INAO), avec l’appui du programme européen « Leader + ». Une partie de la production du territoire devrait ainsi jouir d’une promotion globale sous le signe de l’authenticité, et les variétés « argudell », « olivera » ou encore « verdala », généralement en pleine vigueur en Catalogne du Sud, devraient renaître pleinement au Nord des Albères. Pour cela, un plan de relance d’1 million d’euros, mis en place en août 2008 par le Conseil Général des Pyrénées-Orientales, aide les producteurs entrés dans les critères de l’AOC. Le nouveau marché de l’huile nord-catalane, qui présente encore des prix de vente élevés, dépassant souvent 10 euros pour 50 cl, empêchant un usage banalisé, frôle le statut de produit de luxe, invitant à un usage occasionnel. Autrefois prépondérante en France, l’huile d’olive nord-catalane a subi chronologiquement l’influence de l’huile d’arachide et du beurre, puis le démantèlement agricole et le gel de 1956.

Partager

Icona de pantalla completa