Langue

L’ancien président du Congo Brazzaville, en poste de 1992 à 1997, est décédé ce lundi 24 août en matinée, à l’hôpital de Perpignan. Ce dirigeant politique avait été renversé par le militaire Denis Sassou Nguesso, meneur d’une intervention des forces armées angolaises, dans un contexte de guerre civile du Congo-Brazzaville. Âgé de 88 ans, souffrant de la maladie d’Alzheimer depuis plusieurs années, Pascal Lissouba était entouré son épouse, Jocelyne, et de son fils, le député Jérémie Lissouba, lors de son décès. Il s’était établi en territoire français après un exil à Londres. A Perpignan, il résidait dans le quartier huppé du Mas Llaró.

”Le dernier président congolais élu au suffrage universel“

Dans un communiqué, le maire de Perpignan, Louis Aliot (Rassemblement national) salue “la mémoire du dernier président congolais élu au suffrage universel. Le premier magistrat souligne que le disparu “était un visionnaire qui prônait le développement de son pays par la science et la technologie” et affirme “je ferai tout pour accompagner du mieux possible sa famille dans cette épreuve”.

Partager

Icona de pantalla completa