Langue

Le zone économique de Torremila, au Nord de Perpignan, fait partie des 66 nouveaux « sites industriels clés en main » désignés par le gouvernement pour faciliter les implantations d’usines. Emmanuel Macron, à l’origine de ce plan d’économie dirigée, souhaite ré-industrialiser la France et rompre les préférences géographiques, en facilitant les investissements industriels d’entreprises, françaises ou étrangères, qui souhaitent créer une usine. Le parc d’activité de Torremila, proche de l’aéroport de Perpignan, est placé sous la gestion de la Métropole Perpignan Méditerranée, qui souhaite le développer en clusters. Il regroupe les 8 hectares du secteur “Fraternité”, dévolus à la Santé et aux soins à la personne, les 14 hectares de la zone “Roussillon”, réservés à la production et à la logistique, et le secteur Saint-Joseph, proche de la chapelle de Torremilà, composé de 35 hectares dédiés à la production industrielle.

Le député Romain Grau, élu du Pays Catalan, évoque une “reconnaissance nationale” pour Torremila et une “excellente nouvelle pour l’attractivité de notre territoire qui a tant besoin d’implantations d’entreprises et de création d’emplois à haute valeur ajoutée”. La ministre de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, a dévoilé la liste des 66 sites lundi 20 juilllet, dans le cadre d’un « Pack rebond », voué à relever les territoires choisis. Le gouvernement Castex, ces parcs d’activités ont « vocation à devenir les vitrines de la relocalisation d’activités et feront l’objet d’un accompagnement prioritaire de l’Etat, en lien avec la Banque des territoires et les collectivités territoriales ».

Nouveau commentaire