Langue
La Clau
L’État espagnol ne paiera pas 1,45 milliards d’euros de fonds de compétitivité à la Catalogne
Langue

Une information communiquée ce mercredi soit ravive les tensions entre la Catalogne du Sud et l’État espagnol, suite au refus, exprimé par la ministre de l’Économie, Elena Salgado, de payer les fonds de compétitivité prévus jusqu’en 2013. Cette enveloppe, exclusivement consacrée aux politiques économiques au nom de la redistribution de l’argent public dans plusieurs communautés territoriales autonomes espagnoles, atteint 1,45 milliards d’euros. Le recul de Madrid sur ce dossier brûlant a été validé lors d’un Conseil de Politique Fiscale et Financière organisé par le gouvernement de José Luis Rodríguez Zapatero. Cette rencontre s’est déroulée quelques heures après le vote unanime d’un soutien aux fonds, auquel ont participé les partis politiques sud-catalans représentés au sénat espagnol, c’est à dire principalement les centristes de Convergence et Union (CiU) et le Parti Socialiste de Catalogne, jusqu’au très droitier Partido Popular. Ces différentes formations ont approuvé une motion présentée par la Gauche Républicaine de Catalogne au nom de l’Entente Catalane de Progrès, dont font aussi partie les socialistes sud-catalans. Ceux-ci se sont ainsi opposés frontalement au socialistes espagnols, qui tentent de contenir l’important déficit espagnol en évitant de payer les aides économiques attendues à Barcelone, dans le cadre d’un retour d’impôts.

La tension, très palpable sur ce sujet, est montée d’un cran cette semaine, dès lors que Joaquim Nadal, chef de l’opposition socialiste au Parlement de la Catalogne, a proposé, ce mardi, que cette dernières institution porte plainte contre le gouvernement espagnol, afin de contraindre Madrid à Payer. En revanche, selon le président du groupe parlementaire de CiU, Oriol Pujol, la seule stratégie qui peut garantir le paiement attendu est politique.

Partager