Langue

Une information apte à raviver l’ancienne défiance française envers la concurrence agricole espagnole est révélée ce mardi. En effet, les exportations mondiales de vin de 2008, dans lesquelles l’Italie occupe la première place, placent désormais l’Espagne en deuxième position, en lieu et place de la France, qui occupe la troisième place : la péninsule ibérique a ainsi exporté 16,5 millions d’hectolitres, soit 19% des échanges internationaux, l’hexagone en exportant 15%, soit 13,6 millions. Par ailleurs, l’année dernière, la consommation globale de vin a légèrement diminué de 2 millions d’hectolitres en raison de la crise économique, pour un volume de 242,9 millions d’hectolitres, tandis qu’augmentait substantiellement la production, d’1 hectolitre, dans une tendance générale de vendanges de faible quantité, selon les dernières données établies par l’Organisation Internationale de la Vigne et du Vin. La France est cependant restée, en 2008, leader mondial de la vente de vin en matière de valeur des ventes, tandis que l’Espagne s’intègre de plus en plus dans un mouvement d’augmentation qui comprend également l’Argentine et ses « vins du nouveau monde », ainsi que l’Afrique du Sud.

Partager