Langue
La Clau
L’Espagne entrouvre la porte à la concurrence ferroviaire du transport de passagers
Langue

Le ministère de l’Aménagement et des Transports espagnol a validé ce lundi 8 décembre une huitaine d’entreprise de transport de passagers en train en mesure de pouvoir éventuellement concurrencer la Renfe. Les entreprises Ferrovial, ACS, Acciona, Comsa, Alsa, Interbús, Veloi Rail et Eco Rail, toutes espagnoles, ont reçu la licence d’entreprise ferroviaire et le certificat de sécurité nécessaires à la participation au marché public qui ouvrira à une seule d’entre elles l’exploitation de la ligne Madrid – València – Alicante – Cartagena – Almería.

L’Europe fixe la limite à 2019

Alors que la limite fixée par l’Union Européenne pour la libéralisation du secteur est l’année 2019, le modèle espagnol de libéralisation progressive rompra le monopole de la Renfe seulement sur cette ligne, pour une durée de 7 ans. Au delà de ce délai, d’autres lignes seront accessibles à la concurrence. Une neuvième entreprise possède les autorisations nécessaires, la puissante SNCF française, dont on ignore pour l’instant les intentions, sur fond de rumeurs d’entente franco-allemande, la française s’arrogeant le transport de passager européen, l’allemande le fret.

Partager

Icona de pantalla completa