Langue
Les Transports Métropolitains de Barcelone entrent dans la gestion de la CTPM
Langue

Ce mois de juillet est actif en matière de marchés publics des transports des Pyrénées-Orientales, avec le lancement de la nouvelle « Cart’Astuce« . En prévision de la prochaine rentrée, ce procédé renouvelé par le Conseil général des Pyrénées-Orientales permet aux scolaires une inscription rapide, sur Internet, afin d’obtenir leur carte de « Bus à 1 euro ». Ce sésame, dont le paiement électronique fonctionne désormais, fonctionne aussi en dehors des horaires et périodes scolaires, sur l’ensemble du réseau départemental de voyageurs.

Mais l’actualité du transport en Pays Catalan est aussi liée à son principal secteur en densité d’activité, l’agglomération Perpignan-Méditerranée. En début d’année, l’institution du « Grand Perpignan » a lancé un appel d’offre, afin de renouveler la concession d’exploitation de la Compagnie Transports Perpignan Méditerranée (CTPM). Après le retrait de la société parisienne Keolis, restaient en lice Veolia, la Régie Autonome des Transports Parisiens (RATP), ainsi que la Corporation Française de Transport, société perpignanaise désormais détenue à 20% par les Transports Metropolitains de Barcelona (TMB). Ce lundi, le Conseil communautaire de l’agglomération a approuvé cette dernière option, avec pour mission la mise en place d’un Tram Bus à Perpignan, outre la continuité du service dans les 36 communes de l’agglomération. Le tout vise à contenter 14 millions de voyageurs en 2014, contre 9 millions en 2010. Le contrat, qu’il s’agit d’honorer dans moins de deux mois, dès septembre, se prolonge jusqu’en 2019.