Langue

Préparer les acteurs économiques aux risques de notre époque est le but de l’évènement « Bouge-toi l’entreprise », dont la troisième édition est organisée le 16 novembre à Perpignan. Ce forum est soutenu par la représentation territoriale du Medef, l’Union pour les Entreprises des Pyrénées-Orientales (UPE 66), dont le président, Jacques Font, annonce un rendez-vous « incontournable » pour les dirigeants d’entreprises. Dès de 14h30, le Palais des Congrès de Perpignan, en partenariat avec le Medef Languedoc-Roussillon, prévoit un partage d’expériences, réflexions et projets, sur les risques dans l’entreprise. La volonté affichée est d’évaluer les risques encourus par les entrepreneurs d’aujourd’hui face aux nouvelles données mondiales, qu’elles soient financières, juridiques, géopolitiques, sociales et psycho-sociales, mais aussi terroristes, médicales et environnementales. Autant d’aspects invitant à de nouvelles pratiques adaptant les entrepreneurs aux standards internationaux.

L’oeil d’Alexandre Adler, référence en géopolitique internationale

Plusieurs centaines d’acteurs de l’économie réelle sont attendus à ce forum, qui comportera la présence du Président de la Région Languedoc-Roussillon, Christian Bourquin. Sont également attendus Fabrice Lorente, Président de l’Université de Perpignan, et Alexandre Adler, ancien rédacteur en chef de Courrier international et conseiller de Jean-Marie Colombani, ancien directeur du journal Le Monde. Historien de formation, M Adler évoquera les risques géopolitiques et géostratégiques de la planète et la position que les très petites, petites et moyennes entreprises doivent adopter dans un contexte de crise. A la tribune figureront aussi le journaliste économique Jean-Marc Sylvestre, Chantal Desbordes, la première femme amirale de France, ou encore de le Directeur Général Délégué de la Caisse des Dépôts et Consignations, Philippe Mutricy. Sont aussi prévus les témoignages de Jean-Claude Tissié, PDG de société roussillonnaise Richier, spécialisée dans les charpentes métalliques, installée à Elne, et Benoît Gillmann, PDG de l’entreprise languedocienne BIO UV, experte en traitement des eaux par ultraviolets. La participation à cet évènement requiert une inscription sur le site dédié.

Partager

Icona de pantalla completa