Langue

La, validation administrative de nouvelles surfaces commerciales est en forte chute dans les Pyrénées-Orientales, comme en atteste le dernier rapport de la commission départementale d’aménagement commercial (CDAC). Cette instance placée sous le pilotage de la préfecture a communiqué le 7 février les décisions prises en 2021, au nombre de 5 seulement. Ces choix, qui visent toutes la plaine du Roussillon, signalent une décélération des autorisations, en raison de la prise de conscience nationale d’un assèchement et commercial des centre-ville généré par la multiplication des magasins périphériques. Il ne s’agit cependant pas d’un coût d’arrêt à ce développement.

Thuir, Pollestres et Canet sont concernés

Les décisions prises concernent le transfert et l’augmentation de superficie d’un supermarché à l’enseigne LIDL à Canet-en-Roussillon. Ce projet, refusé en juin 2021, a finalement été accepté en décembre, à l’issue de quelques correctifs exigés par la commission. Sur ce même registre, une extension d’Intermarché Montescot, avec ajout d’un drive, a été approuvée. A Pollestres, la zone commerciale de la Devèze a fait l’objet d’une procédure défavorable envers la société civile immobilière (SCI) La Creu Blanca, à laquelle des modifications de projet ont été exigées, avant un avis favorable signalé le 27 janvier 2022, sur une surface de vente de 10 116 m². Par ailleurs, 4 “cellules commerciales” sont autorisées à être mises en marche dans la commune de Thuir.

Qui sont les élus qui décident ?

La construction de surfaces commerciales généralistes ou spécialisées (vêtements, sports, auto etc) est encadrée par la Direction Départementale des Territoires et de la Mer, c’est-à-dire par la préfecture des Pyrénées-Orientales. La CDAC, présidée par le préfet des Pyrénées-Orientales – actuellement Etienne Stoskopf –, rassemblé 7 élus : le maire de la commune d’implantation, le président de la communauté de communes visée, l’élu président du SCOT (schéma de cohérence territoriale) ou le maire de la commune la plus peuplée de l’arrondissement, Hermeline Malherbe, présidente du Conseil Départemental, Carole Delga, présidente du conseil régional « Occitanie », Roger Pailles, maire d’Espira-de-Conflent (en représentation des maires du Pays Catalan) et Claude Ferrer, président de la communauté de communes du Haut Vallespir, représentant les intercommunalités au niveau départemental. La CDAC intègre aussi des représentants de UFC-Que Choisir, de l’Union départementales des associations familiales (UDAF) et de l’Association FO des Consommateurs. Cette instance rassemble aussi des personnes déléguées par la Chambre du Commerce et de l’Industrie, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat ainsi que la Chambre d’Agriculture des Pyrénées-Orientales. L’ensemble de ce large collège décisionnaire dispose d’un mandat de 3 ans, renouvelable une fois.

Partager