Langue
La Clau
L’électrification de la ligne TGV Perpignan-Barcelone, définitive au 26 novembre
Langue

Les dernières opérations techniques indispensables à l’ouverture de la Ligne à Grande Vitesse (LGV) entre Perpignan et Barcelone s’enchaînent en Catalogne du Sud. Après la pose intégrale des rails entre Figueres et Barcelone signalée le 5 novembre, la société publique espagnole Adif a annoncé le 9 novembre la mise sous tension définitive de ce tronçon au 26 novembre à minuit. Le voltage réglementaire de 25.000 volts alternatif circulera dans les caténaires de la dernière portion encore dépourvue, séparant Mollet del Vallès, au Nord de Barcelone, à la gare de Sants, en passant par la gare de la Sagrera, sur 18,4 km. Ce branchement permettra de disposer de la tension électrique définitive sur la totalité des voies, de Perpignan à la capitale catalane, grâce à des systèmes aériens tantôt rigides, tantôt flexibles.

L’ouverture technique au 1er décembre prend corps

Parallèlement, à l’intérieur des tunnels barcelonais, l’installation des éclairages et des micro-antennes relais de téléphonie mobile à l’usage des voyageurs sont en cours. Selon toute vraisemblance, le coup de fouet observé dernièrement sur la tenue des différents travaux rend crédible une entrée en fonctionnement technique de la LGV entre Figueres et Barcelone, sans plus aucune interruption, dès le 1er décembre. Avant Noël, en préambule de l’inauguration du Perpignan-Barcelone, au printemps 2013, ce sont 10 convois qui circuleront dans chaque sens sur le tronçon Figueres-Barcelone, selon une confirmation effectuée le 9 novembre à Perpignan par l’Agence d’aménagement urbain Barcelona Regional.

Partager

Icona de pantalla completa