Langue

Les difficultés économiques persistantes, malgré une croissance historique des exportations, ont entraîné une diminution du PIB catalan estimée à 1 % en 2012, selon une étude publiée le 22 mars par l’Institut de Statistique de Catalogne. Ce repli s’est caractérisé par une réduction de l’activité dans tous les grands secteurs, en particulier dans le Bâtiment et les Travaux Publics, déjà malmené en 2010 et 2011, en chute de 11%. L’Agriculture a souffert à hauteur de 8 % mais le secteur des services, qui représente 65 % de l’activité économique, a limité son recul à 0,5 %, parallèlement à une baisse de régime de 0,8 % enregistrée dans les collectivités et services publics, le système éducatif, la santé et des services sociaux.

Madrid recule de 1,3 %, Valence de 1,5 %

L’hypothétique reprise économique sud-catalane est largement fondée sur l’espoir des exportations, en hausse de 4,1 % en 2012, selon une tendance observée depuis 2010. Parallèlement, à la faveur d’un affaiblissement de la demande intérieure, les importations ont manifesté une réduction de 7,1 %. Mais les quatre provinces de Barcelone, Girona, Tarragona et Lleida, qui comptent 16 % de la population espagnole et 20 % du PIB du pays, sont dépassées dans leur recul par la région de Castille-la-Manche, dont le PIB de 2012 est inférieur de 3 % à celui de 2011, pour 2,5 % dans les Asturies, au Nord-Est, 1,5 dans la région de Valence. En revanche, les Îles Baléares et la Galice ont respectivement accompli un simple recul de 0,3 %, équivalent à la moyenne de l’Europe des 27, et 0,9%, tandis que la région de Madrid s’est repliée de 1,3 %.

Partager