Langue

Alors que l’économie touristique de l’été 2009 avait été partiellement sauvée par les campings, le mois de juillet 2010 a présenté une nette baisse de ce secteur en Pays Catalan. Selon le Comité Régional du Tourisme Languedoc-Roussillon, la formule low cost de l’hébergement estival, particulièrement présente sur le littoral, a en effet accusé un recul de fréquentation de 51 %, en dépit de son attractivité évidente. Selon la grille tarifaire de la Fédération de l’Hôtellerie de plein air du Languedoc-Roussillon, représentée dans les Pyrénées-Orientales par Jean-François Bey, une journée pour quatre personnes en campiong 3 étoiles sur le littoral revient à 46 euros en haute-saison, “électricité comprise”. Les professionnels du camping, désormais victimes d’effets retardés de la crise économique, espèrent combler le manque en ce mois d’août et début septembre, dans une dépendance climatique évidente. Mais une autre difficulté, amorcée au milieu de la décennie, se confirme cette année en Pays Catalan, car la tradition des vacances reste vivace, mais le consommateur type dépense de moins en moins chaque année, et cible son budget sur son lieu d’installation. Dans cette logique, 57 % des campings du Pays Catalan disposent actuellement d’une piscine et près de 50 % ont leur propre restaurant, au risque de créer une bulle de vacances pour leur clients.

Partager

Icona de pantalla completa