Langue

La mauvaise santé du tourisme espagnol provoquée par la crise financière mondiale a été confirmée hier par un rapport économique intitulé « enquête des Mouvements Touristiques aux Frontières », qui fait état pour février 2009 d’une baisse globale de 15,9% de la fréquentation étrangère par rapport à février 2008, suite à une baisse de 10,6% en janvier. Après une croissance historique, jusqu‘à 59,1 million de touristes extérieurs en 2007, l’Espagne espérait franchir la barre des 60 millions en 2008, mais le volume s’est réduit de 2,6%. Ce rapport, commandé par le Ministère de l’Industrie du Tourisme et du commerce espagnol, indique une forte majorité de Britanniques parmi les visiteurs concernés et signale un fort impact de la crise sur l’archipel des Îles Canaries, où la présence de touristes étrangers s’est amenuisée de 17,5% en février, suivi de l’Andalousie, où la baisse est évaluée 16%, et la Catalogne du Sud, où elle atteint 12,8%. Parallèlement, les nouveaux touristes semblent délaisser, pour 16,5% d’entre eux, les agences de voyages, au profit de séjours à la carte, qui durent moins longtemps que précédemment.

Partager