Langue

La ville de Figueres profite déjà de la ligne TGV mise en service le 9 janvier depuis Barcelone et Madrid. Les soldes 2013, lancées le 7 janvier, démontrent une présence nouvelle de consommateurs venus directement dans la ville de Salvador Dalí depuis la capitale catalane, selon une tendance inédite. Cette observation a été effectuée le 13 janvier dans une ambiance nettement plus animée que les premiers dimanches de soldes de 2012 et 2011. Au-delà d’un mouvement de simple curiosité et d’appel d’air provoqué par la médiatisation de l’inauguration du TGV, les commerçants de la capitale de la région de l’Alt-Empordà espèrent une pérennisation de ce phénomène, qui reste à chiffrer, jusqu’à l’instauration de nouvelles habitudes. Les 300 commerces du centre de Figueres espèrent ainsi capitaliser le privilège octroyé à leur ville, la seule en Catalogne à disposer d’une gare TGV sans être une capitale de province, comme Girona, située 30 km au Sud.

Soldes et festival du cirque

Parmi son nouvel éventail d’arguments attractifs, Figueres suggère au public sud-catalan et français son Festival International du Cirque, en mettant à profit sa nouvelle proximité avec Barcelone, désormais située à seulement 53 mn. Cet évènement créé en 2012 affiche 9000 billets vendus pour une vingtaine de spectacles, organisés du 21 au 25 décembre. Tout en participant à la transformation de Figueres, qui souhaite élargir une image trop accolée à la seule figure de Salvador Dalí, il précède de quelques semaines la réouverture de la période d’ouverture dominicale des commerces, à compter de la semaine de Pâques. Cette dernière possibilité, liée au label de « ville touristique« , a été mise en place en anticipant sur la venue du TGV du Sud, qui situe Madrid à environ 4 heures de Figueres.

Partager

Icona de pantalla completa