Langue

Le financement de la future gare TGV de La Sagrera de Barcelone, qui conditionne l’utilisation réelle de la ligne entre Perpignan et la capitale catalane, pourrait être bientôt résolu après l’annonce faite hier par le gouvernement de la Generalitat de Catalunya. Le ministre-conseiller des Travaux Publics Joaquin Nadal a en effet suggéré que l’effondrement du prix du foncier soit mis à profit pour engager les travaux nécessaires, avec les enveloppes budgétaires prévues dans le cadre du statut d’autonomie catalan de 2006, selon lequel l’État espagnol doit investir dans les infrastructures en Catalogne du Sud. Cette décision majeure s’avèrerait utile pour financer 270 millions d’euros parmi les 600 que coûtera la gare, la Catalogne se portant responsable d’une avance sur le financement, remboursée ultérieurement par l’État espagnol. Les travaux de La Sagrera constituent l’opération urbaine et d’infrastructures la plus importante imaginée à Barcelone depuis les Jeux Olympiques de 1992. Cette proposition a reçu hier le soutien du maire de Barcelone Jordi Hereu, partisan de la mise en oeuvre rapide du chantier, selon un projet dont l’architecture sera présentée au mois de mai.

Partager