Langue

La Ligne à Grande Vitesse entre Perpignan et Figueres deviendra un peu plus une réalité dès ce soir, à l’occasion de son électrification, annoncée par le consortium TP Ferro, chargé des travaux. À partir de minuit, c’est à dire mardi 2 décembre à 0h00, 25.000 volts seront injectés en permanence dans les 44 km de la caténaire qui unit la capitale du Roussillon à celle de l’Alt-Empordà. TP Ferro avertit du danger nouveau que suppose cette électrification car tout contact avec des câbles ou pièces métalliques peut provoquer la mort par électrocution. 22 communes sont concernées par cette précaution : Perpignan, Le Soler, Toulouges, Canohès, Ponteilla, Trouillas, Villemolaque, Saint Jean Lasseille, Banyuls dels Aspres, Tresserre, Le Boulou, Montesquieu, L’Albère, Les Cluses, Le Perthus, La Jonquera, Agullana, Biure d’Empordà, Capmany, Llers, Pont de Molins et Figueres. En dépit de cette avancée dans la chronologie du TGV, les premiers essais de convois prévus en novembre n’ont manifestement pas eu lieu, créant une grande interrogation quant à l’ouverture de la ligne, depuis 2004 annoncée comme effective le 14 février 2009.

Partager