Langue

La société ferroviaire espagnole Renfe a développé les 17 et 18 décembre les premiers essais techniques effectifs à l’intérieur du tunnel de la Ligne à Grande Vitesse de Barcelone. Cet ouvrage de 5,64 km, dont la construction laborieuse s’est achevée en août 2012 après avoir fait trembler les fondations de la Sagrada Família, a reçu ses premiers trains à grande vitesse, des AVE espagnols tractés par des locomotives de type Série 103, aux couleurs mauves et blanches. Ce matériel roulant fabriqué par la société allemande Siemens est utilisé dans la liaison Barcelone-Madrid, depuis l’ouverture de cet axe, début 2008.

Vers un test intégral entre Figueres et Barcelone

Une intense séance de « simulations commerciales », comme les nomme la Renfe, s’est déroulée lors de ces deux journées, de 8h à 18h, sans détection d’un quelconque dysfonctionnement. La maintenance et le nettoyage des convois ont même été effectués, dans une mise à profit intégrale de ces simulations, qui ont aussi permis de former en conditions réelles les personnels déployées sur cette ligne dès son ouverture, possible au 8 janvier. Suite aux essais comparables effectués courant octobre entre la gare de Figueres-Vilafant et l’échangeur ferroviaire de Mollet del Vallès, au Nord de Barcelone, la vérification de ce dernier tronçon souterrain précède un test intégral entre Figueres et Barcelone, qui signalera, dans les prochains jours, la fin d’un feuilleton technique, financier et politique.

Partager

Icona de pantalla completa