Langue

Les perspectives d’amélioration du marché du travail en Espagne ne visent pas l’immédiat, comme le confirme un rapport semestriel sur les prévisions économiques valables pour 2014, présenté le 29 mai par l’Organisation pour la Coopération et le Développement Economique (OCDE). Selon ces prévisions, le taux de chômage espagnol atteindra une moyenne de 28 % l’année prochaine « avant de se stabiliser », tout en représentant une valeur supérieure à celles que formule le gouvernement de Mariano Rajoy depuis plusieurs semaines. L’organisme international assure que la récession espagnole se poursuivra au second semestre 2013 car « la consolidation fiscale et la forte dette privée pénalisent la demande interne ». Celle-ci, en déclin de 3,8 % en 2012 et 4,3 % en 2013, devrait se réduire à 1,7 % en 2014.

Reprise économique de 0,4 % en 2014

L’OCDE précise que le Produit Intérieur Brut (PIB) espagnol aura observé un recul de 1,7 % fin 2013, contre 1,3 % selon les calculs gouvernementaux et 1,5 % pour la Commission européenne. Dans le contexte général, la récession doit atteindre 4,8 % en Grèce, 2,7 % au Portugal, 1,8 % en Italie, 0,9 % en Hollande et 0,3 % en France. En Espagne, le taux de croissance devrait représenter 0,4 % en 2014, contre 0,5 % d’après les services de M. Rajoy.

Partager

Icona de pantalla completa