Langue

La province de Girona, qui souhaite devenir le territoire le mieux cardio-protégé au monde, commence à installer un vaste dispositif de 650 défibrillateurs, doté d’une enveloppe de 1,7 millions d’euros. Une fois ce réseau installé, la mortalité liée aux arrêts cardiaques survenus dans l’espace public devrait être divisée par 10. Ce vendredi, la ville de Banyoles, à 20 km au nord de Girona, pionnière en Catalogne du Sud avec un appareil installé en 2004, a franchi un nouveau cap. Une partie des employés municipaux a suivi à Figueres une formation d’utilisation des défibrillateurs, qui sont désormais au nombre de 9 à Banyoles, ville de 19.000 habitants. Parallèlement, la commune médiévale de Besalú, distante d’une dizaine de kilomètres de Banyoles, inaugurait en présence du responsable territorial des Urgences Médicales à Girona, Jaume Heredia, de Josep Marigó, président de Dipsalut, et du maire de Besalú, Lluís Guinó, ses deux premiers défibrillateurs entièrement automatiques (DEA).

Sur le modèle des Pyrénées-Orientales, où les bornes orange sont souvent positionnées aux abords des mairies, les appareils de Besalú ont été installés sur la Place Llibertat, qui jouxte l’hôtel de Ville, et dans une rue proche d’équipements municipaux. Le rythme des installations devrait rapidement s’intensifier, ce qui devrait réjouir le fournisseur, l’entreprise Pyrescom, basée à Canohès, voisine de Perpignan. En effet, une inauguration identique s’est déroulée ce vendredi à Sant Julià del Llor i Bonmatí, tandis que 14 communes de la Province seront servies prochainement.

Partager