Langue

Le Conseil interprofessionnel des vins du Roussillon (CIVR) revendique haut et fort l’importance du cépage grenache. La troisième édition de son concours international « Grenaches du Monde » est attendue le 9 février au Palais des expositions de Perpignan, en présence de 80 dégustateurs de 52 pays. Le 20 janvier, en conférence de presse, le président du CIVR, Fabrice Rieu, affirmait l’enjeu d’un rendez-vous doté d’un simple budget de 120.000 euros, constituant « notre meilleur investissement en termes de retombées médiatiques à l’étranger ». Personne auparavant n’avait eu l’idée d’organiser un événement international sur ce thème. Cette année, six pays, l’Italie, l’Australie, l’Afrique du Sud, la République de Macédoine, la France et l’Espagne, ont déposé 450 échantillons de vin de grenache.

En 2015, la cible des USA est complétée par la Chine

Parallèlement au concours, le CIRV renforcera cette année sa présence sur le marché nord-américain, car le grenache attire de plus en plus aux Etats-Unis. Ses autres cibles sont le Canada, la Chine et la Corée du Sud, car les ventes de vins du Roussillon y sont en augmentation. Pour parfaire son action, il organisait le 19 janvier à Perpignan une formation aux vins de type rancio sec, à destination d’une vingtaine de membre de la coordination des Cavistes Catalans. Ces ambassadeurs de brevages, en prise directe avec les consommateurs, ont été invités à faire aimer ces vins de tradition ancestrale. Actuellement, une vingtaine de vignerons en assurent la continuité.

Partager

Icona de pantalla completa