Langue
La Clau
Le PS accuse la députée Jacqueline Irlès de « pillage économique » à Banyuls
Langue

Le secteur de la Santé sur la Côte Vermeille, conforté par l’annonce du maintien du centre de rééducation Bouffard-Vercelli dans la commune de Cerbère, le 17 octobre, reste menacé, depuis 2007, au sujet du Centre Héliomarin de Banyuls, dans la commune voisine. Ce centre, d’une capacité de 173 lits, se transformera en partie en Institut d’Education Motrice, installé début 2011 à Argelès, 15 km au Nord, à l’issue de travaux débutés courant janvier 2009. Selon le Conseil d’Administration de l’établissement, qui défend ce choix pour éviter une fermeture pure et simple en rapprochant les soins du bassin de Perpignan, cette formule dotée d’un financement public sous couvert de l’Agence Régionale de l’Hospitalisation pourra affronter le secteur privé. Mais, alors qu’aucune reconversion des murs banyulencs ne se précise, le Parti socialiste de la ville craint un transfert des soins restants à Villeneuve de la Raho, près de Perpignan. Dans un communiqué en date de vendredi, le PS accuse Jacqueline Irlès, députée de la circonscription et justement maire de Villeneuve, de vouloir « piller » le territoire au bénéfice de sa commune, avant d’appeler la population du territoire à se mobiliser, et d’insister sur le « pillage économique (…) privant la Côte Vermeille de nombreux emplois ».

Partager