Langue

Le samedi 9 avril a marqué le début de la saison des croisières maritimes sur tout le littoral catalan. En 2010, avec plus de 2 millions de passagers, le port de Barcelone était, exception faite de la zone des Caraïbes, le premier port mondial. Désormais, des géants des mers, tel le Liberty of the Seas, long de 338 mètres et transportant plus de 4000 croisiéristes, viendront en Méditerranée, où le marché est en plein essor. Cette première place comme port d’attache est liée aux investissements réalisés pour l’accueil de ces navires, mais d’autres villes plus au Sud, dont València, redoublent également d’efforts. Au-delà de cette compétition existe une saine émulation, représentée par des ports plus modestes, qui se battent à leur tour pour décrocher le maximum d’escales.

Sur la Costa Brava, le port de Roses semble faire les frais de cette concurrence, en n’accueillant strictement aucune escale en 2011, mais avec une prévision de deux escales pour 2012. En Roussillon, le port de Port-Vendres reste dans la course, avec 17 escales prévues entre avril et octobre 2011. Ce succès reste relatif, car 16 de ses escales sont réalisées par la même compagnie, et passent également par Palamós. Ce dernier port, principal bénéficiaire, annonce 40 escales réparties d’avril à décembre. Cet étalement est très apprécié, car 90% des voyageurs mettent pied à terre lors des ces étapes, et dépensent en moyenne 70 euros dans la ville.

Partager