Langue

Classé en 2010 en 4ème position européenne après Rotterdam, Anvers et Hambourg, le port de Barcelone progresse de manière spectaculaire. Un premier bilan de la période janvier-juillet 2011, communiqué mercredi, rend compte du transit de 1,2 millions de conteneurs, soit une hausse de 15% en comparaison avec la même période de l’année dernière. La Chine est hégémonique en tant que partenaire privilégié du premier port catalan, avec une proportion de 23% des volumes globaux. Dans une perspective de développement actée par le gouvernement catalan, face aux concurrences croissantes du port espagnol d’Algeciras, proche du Maroc, de celui de Cadiz, et du port de València, l’autorité portuaire barcelonaise a lancé une offensive. Sa direction exige du gouvernement espagnol de droit de fixer le montant des droits d’usage de son périmètre, afin d’augmenter sa fréquentation. Une première expérience, menée depuis début 2011, a permis de réduire de 10% le prix de ces taxes, soit 15 millions d’euros en chiffres cumulés, et à la clef l’augmentation des volumes. Par ailleurs, les accès à la zone portuaire font l’objet d’intenses négociations en vue de leur adaptation aux besoins nouveaux. Une énorme capacité de traitement, de 10 millions de conteneurs, soit 130 millions de tonnes annuels, est ainsi visée, dans une imposante stratégie de reconquête commerciale en Méditerranée.

La bataille pour la compétitivité engagée par le port de Barcelone, dont l’ambition est de devenir le 3ème, voire le 2ème port européen de commerce dans la décennie courante, concerne aussi le tourisme. Ce mois d’août, son activité de croisières battra le record de l’Union Européenne en accueillant massivement des navires de prestige. Le 20 août, pas moins de 8 bateaux de dimensions spectaculaires, dont le « Disney Magic« , y feront escale, avec un total de 31.000 passagers. Le 26 août, 26.000 autres visiteurs seront présents, acheminés 9 autres navires de croisière. Cette manne, qui place Barcelone en 4ème position mondiale, s’illustre par la réception de 541 bateaux de croisière pour le seul mois de juillet, dans une croissance de 21 bateaux supplémentaires par rapport à juillet 2010.

Partager