Langue

L’activité portuaire de Barcelone, traditionnellement orientée vers les échanges commerciaux, est complétée par une fréquentation croissante de navires de croisières. A la barbe de la crise, les séjours en mer comportant des escales séduisent un public de plus en plus fourni dans le monde notamment en Europe, où la capitale catalane est devenue celle de cette spécialité. Du 1er janvier au 30 juin, plus d’un million de croisiéristes y ont été réceptionnés, chiffre indiquant une progression de 15 % par rapport au premier semestre 2012. Au total, ce sont 1.040.823 personnes distribuées sur 351 escales qui sont passées par le port de Barcelone, dans le cadre d’une industrie touristique largement démocratisée. Ces informations, dévoilées le 23 juillet par l’Autorité portuaire barcelonaise stipulent une proportion de 53 % de croisières effectuées en « turn around », c’est-à-dire débutant ou finalisant leur parcours à Barcelone.

Premier port de croisières pour l’Europe et de Méditerranée

Au-delà d’un simple accueil technique, l’intérêt de ces formules de vacances repose aussi sur les retombées économiques à terre, car, d’après l’observation des comportements de la clientèle dédiée, celle-ci réserve généralement du temps à la découverte de la ville. L’évolution de la décennie en cours permet de positionner Barcelone au rang de quatrième port de croisières du monde et de premier d’Europe et de Méditerranée. Le rythme acquis lors du premier semestre 2013 laisse augurer, d’après les estimations de l’Autorité portuaire, un bilan de 2,6 millions de croisiéristes pour l’année 2013, identique à 2011, année qui a permis d’atteindre un record absolu.

Partager

Icona de pantalla completa