Langue

Les exportations effectuées par le Port de Barcelone ont progressé de 12 % au premier semestre 2013, d’après les résultats publiés le 2 août. Le volume total embarqué représente 276.566 TEU, soit autant de conteneurs de taille standard, envoyés vers les marchés émergents que sont la Russie, la Turquie, l’Afrique du Sud, Singapour, la Malaisie, le Mexique, la Colombie et le Brésil. Sur la même période, les entrées de marchandises ont accusé un repli de 2 %, avant une progression de 5 % en juin. A l’occasion de la présentation de ces données, le président de l’Autorité Portuaire de Barcelone, Sixte Cambra, se félicitait que l’infrastructure dont il a la charge, historiquement consacrée à l’importation, affirme depuis 2009 sa force exportatrice.

Spécialisation dans le transfert de véhicules

Le transport de véhicules est un point fort du Port de Barcelone, par lequel ont transité 364.217 unités de janvier à juin, soit 6 % de plus qu’en 2012 à pareille époque, dans une prévision de 700.000 pour l’ensemble de cette année. Les transferts, consistant à débarquer des véhicules et à les envoyer vers leur destination finale, donnent une hausse de 50 % au premier semestre, tandis que les manipulations de produits chimiques ont progressé de 9 % et celles d’hydrocarbures de 69 %, pour un volume général de 5,2 millions de tonnes. Parmi ces performances, encore étrangères à une reprise économique, le trafic ferroviaire en lien avec le Port de Barcelone s’est illustré par 66.942 TEU lors de ce même premier semestre, soit 14 % de plus qu’en 2012. Les 94.463 voitures et camionnettes transportées occupent 32 % de la globalité, tandis que les produits solides ont atteint 208.410 tonnes, équivalent à un mieux de 22 %. Il s’agit principalement de sel et de potasse extraits des mines de Súria et de Sallent, dans la province de Barcelone, envoyés vers le reste de l’Europe et de la péninsule ibérique.

Partager