Langue

Le parc d’activités nautiques de Canet, qui rassemble l’ensemble de la filière, entend s’enraciner dans le territoire, exister en Méditerranée et s’agrandir, en exhibant un pied-de-nez à la crise internationale qui affecte son secteur. Ce cluster de plus de 40 entreprises, qui bénéficie d’un plan de soutien de 25 millions d’euros courant jusqu’en 2015, ouvre actuellement huit nouvelles hectares de terrains, après l’arrivée d’un concessionnaire Jeanneau, concepteur de bateaux à moteur et de voiliers. En matière d’infrastructures, depuis ce printemps, une darse de 50 Tonnes, 600 mètres de quais droits, de type technique, et une aire de carénage, y sont mis à la disposition des professionnels, puis un port à sec de 500 places sera créé en 2012 ou 2013. Profitant de ressources humaines issues du Lycée Rosa Luxembourg de Canet, consacré aux métiers de la mer, et de l’Institut Nautique de Méditerranée, installé sur le port de Saint-Cyprien, le pôle nautique du Pays Catalan se dote d’une stratégie de plus en plus lisible. Son inscription dans l’espace méditerranéen « Languedoc-Roussillon-Baléares-Catalogne (…) à mi-chemin entre les golfes de Gênes et de Valence », selon les précisions fournies cette semaine par ses responsables, indique une logique maritime bien plus souple que les stratégies terrestres.

Partager

Icona de pantalla completa