Langue

Le Conseil Régional du Languedoc-Roussillon a adopté en séance plénière, le 21 décembre, un budget de 1,168 milliard d’euros et un investissement de 312,7 millions d’euros pour l’année 2013. L’enveloppe globale progresse de 1,3 % et les orientations appuient très discrètement l’économie d’avenir des Pyrénées-Orientales, à l’inverse de plusieurs secteurs du Languedoc. Si 82 % du budget, soit 954 millions d’euros, sont réinjectés dans l’économie régionale, pour un investissement à 44,1 %, soit 515,5 millions d’euros, l’intervention en Pays Catalan concernera principalement le Lycée Emile Combes d’Argelès-sur-mer, livrable en septembre 2015. Cet établissement hôtelier bénéficiera de 17 millions d’euros au titre du Programme Pluriannuel d’Investissement (PPI), pour un injection régionale totale de 65 millions, incluant la fin des études préalables et la maîtrise d’oeuvres. La réfection du Lycée François Arago de Perpignan profitera de 3,5 millions, auxquels s’ajoutera pour les lycéens l’octroi d’un ordinateur portable d’une valeur de 512 euros, pour un total de 16,8 millions à l’échelle régionale. Cette démarche fait partie d’un soutiende 67 millions d’euros au pouvoir d’achat, dont 4,6 millions en contribution au « Train à 1 euro », notamment en place entre Perpignan et Villefranche-de-Conflent.

Le Mémorial de Rivesaltes plutôt que le port de Port-Vendres

Au titre de ses « grands équipements culturels régionaux », la Région Languedoc-Roussillon réserve une part extraordinaire de 300 millions d’euros, sur plusieurs années, aux ports de La Nouvelle et Sète, dans un aveu de relégation définitive du Port de Port-Vendres. Sète jouira en 2013 de 21 millions d’euros consacrés à sa diversification, dans le cadre de la compétition internationale des futures « autoroutes de la mer ». L’engagement régional à Port-la-Nouvelle comportera 22 millions, réservés à l’aménagement d’une plate-forme Nord et à un quai Est, tandis que la stratégie culturelle comportera 1,6 millions autour du futur Musée Régional d’Archéologie de Narbonne et 7,5 millions pour le Mémorial du camp de Rivesaltes, annoncé pour juin 2015. En revanche, une simple « poursuite des études » est signalée pour le parc d’activités François Arago de Rivesaltes, parallèlement à des aides significatives apportées sur les sites similaires de Vendargues, au sein de Montpellier Agglomération, de Mende, en Lozère, et Salles d’Aude. Enfin, la force structurante d’un centre mondial de ressources biologiques végétales, au centre Agropolis de Montpellier, sera rendue possible par une enveloppe de 5 millions d’euros, pour 50.000 euros attribués au Pôle de Recherche et d’Enseignement Supérieur (PRES) Sud de France, qui contient un collège doctoral unique intitulé « Université Sud de France Montpellier – Perpignan ».

Partager

Icona de pantalla completa