Langue
La Clau
Le patronat du Pays Catalan défend son image face aux « patrons voyous »
Langue

A l’avant-veille de manifestations sociales du 1er mai qui prendront des allures historiques par leur caractère unitaire, le président de l’Union Pour les Entreprises (UPE) du département des Pyrénées-Orientales, Marc Wilfrid Espi, a communiqué hier son souhait de « clarifier l’amalgame », renforcé par le climat de crise présent depuis l’été 2008, entre « cadres dirigeants des grands groupes » et « patrons de Petites et Moyennes Entreprises et Très Petites Entreprises ». Selon le chef des patrons catalans, les médias sont les relais permanents de « scandales liés aux patrons », avec, à la clef, des salaires annuels de plusieurs centaines de milliers d’euros et des stock option, dont la mise en avant tendrait à la criminalisation des entrepreneurs. L’UPE 66 dénonce ainsi une cabale médiatique contre « des patrons voyous, roulant sur l’or, égoïstes, sans aucune éthique et sans considération pour les salariés ». Rappelant la prise de risques inhérente à la fonction de patron, M. Espi souhaite montrer sa compassion envers le salarié de base, parfois pris dans un désespoir « engendré par la perspective de la perte de son emploi et de la fermeture de son entreprise ». L’UPE 66, qui fédère plus de 3000 entreprises en Pays Catalan, affirme ainsi « exposer la vérité ».

Partager