Langue

La prochaine édition du Mobile World Congress de Barcelone, attendue du 28 juin au 1er juillet, se déroulera sans la présence de Google. La firme de Mountain View fait savoir qu’elle renonce à sa participation physique à l’événement, tout comme Sony, Nokia et Ericsson. Le MWC, déjà décalé de plusieurs mois puisqu’il se déroule ordinairement en février, fait les frais de la situation sanitaire, comme en 2020. Perdre la tête d’affiche Google, qui prévoit cependant sa présence en 2022, est un facteur négatif pour le forum planétaire de la téléphonie mobile, à l’heure de l’imminence générale de la mise en route de la 5G dans le monde.

Le retrait de Google signifie une perte d’attractivité, car le géant californien est propriétaire du système d’exploitation mobile Android, très majoritairement utilisé par les smartphones présentés chaque année lors du congrès.

Partager