Langue

Le Congrès mondial de la téléphonie mobile, qui a ouvert ses portes ce lundi 24 février à la Foire de Barcelone, bouleverse autant les déplacements dans la ville que la planète numérique. A moins de deux heures de Perpignan, ce rendez-vous dévoile jusqu’à jeudi 27 février des avancées technologiques et industrielles ainsi que de nouveaux systèmes. Les tendances de cette nouvelle édition, bientôt accessibles sur le marché, sont les objets personnels « wearables », vestimentaires, comme les montres et les lunettes dotées de technologies mobiles. La connexion des foyers et des véhicules a également la part belle dans ce forum, dont la première journée a comporté son lot de révélations, sources d’émotions pour les plus passionnés. La maison Sony a ainsi présenté en exclusivité son modèle Z2, successeur direct du Xperia Z1, ainsi que sa Tablet Z, à écran full HD. Pour sa part, le médiatique fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, qui a lui-même souhaité participer à l’événement catalan, a décrit son projet solidaire « Internet.org », consistant à connecter au réseau les deux tiers de l’humanité qui lui échappent encore. Aidé d’une étude du cabinet Deloitte intitulée « Valeur de la connectivité », le milliardaire de 29 ans a décrit, face à un public choisi, comment le PIB des pays en voie de développement gagnerait 25% si leur connectivité était rendue identique à celle des pays riches, tout en produisant 140 millions d’emplois dans le monde.

La messagerie WhatsApp inclura les appels téléphoniques

Barcelone a également été l’occasion pour la messagerie WhatsApp, rachetée pour 19 milliards de dollars par Facebook, le 19 février, d’annoncer l’introduction d’un service de téléphonie dans son offre, caractérisée par sa gratuité. Titulaire de 450 millions d’usagers, mais mal-aimée en France comme une bonne partie des procédés les plus mondialisés, à l’instar des débuts de Twitter, l’application qui a vieilli les SMS en moins de 5 ans permettra les appels vocaux via Internet, à compter du deuxième trimestre de cette année. Cette nouveauté a été annoncé par le co-fondateur de WhatsApp, Jan Koum, d’origine ukrainienne, qui démontre le formidable élan de l’économie de la connaissance, à laquelle Barcelone offre un écrin ostensiblement apprécié par les visiteurs du Mobile World Congress.

Partager

Icona de pantalla completa