Langue
Le ministère de l’Agriculture valide l’Abricot rouge du Roussillon
Langue

L’Institut National des Appellations d’Origine (INAO), rattaché au ministère de l’Agriculture, fait avancer le dossier de l’Abricot rouge du Roussillon. Ce produit ancestral en quête de reconnaissance depuis 2000 est défendu par la Chambre d’Agriculture du Roussillon, qui annonçait, en juillet 2013, une homologation nationale pour le début de l’année 2014. Après un premier signal positif, le 6 juin dernier, le Comité national des appellations d’origine laitières, agroalimentaires et forestières de l’INAO a attendu le 23 octobre pour en voter le cahier des charges. L’objectif est de protéger ce fruit, en obtenant une Appellation d’Origine Contrôlée française (AOC) suivie d’une Appellation d’Origine Protégée, européenne (AOP).

L’Abricot rouge du Roussillon, à fond orangé ponctué de rouge, a un diamètre de 3,5 à 5,5 cm, une faible acidité, une saveur sucrée et une texture souple. En 2013, il a été produit à raison de 5.200 tonnes, dans 100 communes du Pays Catalan, où il constitue une variété endémique, car les essais d’implantation à l’extérieur, en France ou ailleurs, n’ont jamais fonctionné.