Langue

La campagne de la cerise 2020 s’est annoncée sous les auspices de la rareté en Pays Catalan, où la région du Vallespir, autour de Céret, est leader en la matière, suivie du Conflent. La récolte, amorcée depuis début mai, fait les frais d’un excès de pluie et d’un manque de soleil hivernal. La récolte s’avère faible, avec 80% de baisse pour la variété burlat enregistrés à la coopérative de Céret. La rareté provoque une augmentation des prix jamais vue auparavant : de 5,50 euros à 9,90 euros le kilo de Starking, notamment sur les marchés de Perpignan, Thuir, Saint-Laurent de la Salanque et Elne. la plus haute de ces tarifications érige la cerise en fruit de luxe, après plusieurs années d’escalade.
Pour réussir la fin de la campagne et faire baisser les prix, du vent et du soleil sont nécessaires, associés à l’absence de précipitations.

Partager